Rapports annuels et semestriels

Rapport du prémier semestre 2020

Rapport du prémier semestre 2020
23 trafiquants majeurs ont été arrêtés, soit une moyenne d'un trafiquant faunique majeur arrêté tous les 8 jours. 35% sont restés derrière les barreaux dès le jour de leur arrestation et le faible taux d'incarcération était le résultat des directives du Ministère de la Justice visant à réduire le nombre de personnes incarcérées par crainte de congestion dans les différentes prisons en raison de la nature de la propagation du Covid19. La corruption a été observée et combattue dans un certain nombre de cas. 23 nouvelles affaires ont été amenées devant les tribunaux et 13 trafiquants ont été reconnus coupables et condamnés à des peines de prison et / ou des amendes, des dommages-intérêts et des peines. 4 trafiquants ont été condamnés à une peine de 5 ans. Les dommages-intérêts accordés au Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) s'élévent à 5 942,00 F CFA (environ 11 884 dollars). L'exposition médiatique était d'un élément médiatique par jour.

Rapport annuel 2019

Rapport annuel 2019
Des réalisations tangibles ont été réalisées grâce à la collaboration de LAGA avec le MINFOF, malgré les défis et obstacles anciens et nouveaux rencontrés au cours de cette période. 32 trafiquants majeurs ont été arrêtés, à raison d'un par 11 jours; environ 78% sont restés derrière les barreaux le jour de leur arrestation. 32 nouveaux cas ont été portés devant les tribunaux et 39 trafiquants ont été reconnus coupables. Le tribunal a ordonné le paiement de dommages et intérêts d'un montant total de 200 211 000 F CFA (environ 400 522 $) au MINFOF par les trafiquants condamnés. L'exposition médiatique a été au rythme d'une pièce médiatique par jour.

Deuxième rapport semestriel 2019

Deuxième rapport semestriel 2019
Dix trafiquants majeurs ont été arrêtés et 50 % sont restés derrière les barreaux dès le jour de leur arrestation et 50 % ont été libérés sous caution au début des procès. La corruption a été observée et combattue dans deux cas. 10 nouvelles affaires ont été portées devant les tribunaux tandis que 10 trafiquants ont été reconnus coupables et condamnés à payer au ministère des Eaux et Forêts (MINFOF) des dommages et intérêts d'un montant total de 45 711 000 FCFA (environ 91 522 dollars). L'exposition médiatique s'est faite à raison de près d'une pièce par jour.

Premier rapport semestriel 2019

Premier rapport semestriel 2019
22 trafiquants majeurs ont été arrêtés au rythme d'un par période de 9 jours, environ 91 % sont restés derrière les barreaux dès le jour de leur arrestation. Des actes de corruption ont été observés et combattus dans un certain nombre de cas, y compris l'arrestation d'un officier de police. Ainsi, 22 nouvelles affaires ont été portées devant les tribunaux. 22 trafiquants ont été reconnus coupables et les tribunaux ont ordonné le paiement de dommages et intérêts d'un montant total de 154.500.000 F CFA (environ 309.000 $) au MINFOF par les trafiquants condamnés. L'exposition médiatique s'est faite à un rythme de plus d'une pièce médiatique par jour.

Rapport Annuel 2018

Rapport Annuel 2018
36 trafiquants majeurs ont été arrêtés, au rythme d'un tous les dix jours ; environ 73 % sont restés derrière les barreaux dès le jour de leur arrestation. La corruption a été observée et combattue dans un certain nombre de cas. 36 nouvelles affaires ont été portées devant les tribunaux et 45 trafiquants ont été reconnus coupables. Le tribunal a ordonné le paiement de dommages et intérêts d'un montant total de 321 095 000 F CFA (environ 642 190 $) au MINFOF par les trafiquants condamnés. L'exposition médiatique s'est faite à raison d'une pièce par jour.

Premier rapport semestriel 2018

Premier rapport semestriel 2018
Des réalisations et des résultats tangibles ont été obtenus lors de la collaboration de LAGA avec le MINFOF dans les domaines de l'enquête, de l'arrestation, des poursuites et de l'exposition aux médias, au cours du premier semestre 2018.

Rapport annuel 2017

Rapport annuel 2017
36 trafiquants majeurs ont été arrêtés, 73 % sont restés derrière les barreaux dès le jour de leur arrestation. La corruption a été observée et combattue dans un certain nombre de cas. 41 nouvelles affaires ont été portées devant les tribunaux et 37 trafiquants ont été reconnus coupables et condamnés à des peines de prison, deux trafiquants se sont vu infliger la peine maximale de 3 ans.

Rapport du 1er semestre 2017

Rapport du 1er semestre 2017
15 trafiquants majeurs ont été arrêtés, à raison d'une arrestation d'un trafiquant tous les 12 jours en moyenne. 73 % sont restés derrière les barreaux à partir du jour de leur arrestation. La corruption a été observée et combattue dans un certain nombre de cas. 15 nouvelles affaires ont été portés devant les tribunaux et 19 trafiquants ont été reconnus coupables et condamnés à des peines de prison, des amendes, des dommages et intérêts et des pénalités. Deux trafiquants ont été condamnés à la peine maximale de 3 ans et dans une autre affaire, un trafiquant a été condamné à payer des dommages et intérêts d'un montant total de 107 559 000 F CFA (environ 215 120 $) au MINFOF. L'exposition médiatique s'est faite à raison d'environ une pièce médiatique par jour.

Rapport annuel 2016

Rapport annuel 2016
34 trafiquants majeurs ont été arrêtés, à raison d'un trafiquant arrêté en moyenne tous les 11 jours. 71 % sont restés derrière les barreaux à partir du jour de leur arrestation. La corruption a été observée et combattue dans un certain nombre de cas. 34 nouvelles affaires ont été portées devant les tribunaux et 36 trafiquants ont été condamnés et se sont vu infliger des peines de prison, des amendes, des dommages-intérêts et des pénalités.